logo
FCT is proud to support our employees as they give back to the communities where they live and work.
Oakville, Ontario 2235 Sheridan Garden Drive Oakville, Ontario L6J 7Y5
Telephone (Local): 905.287.1000
Telephone (Toll-free): 1.800.307.0370
info@fct.ca
Follow us

.

L’histoire de bienveillance de Michelle

Cécile Allain a toujours été très présente dans la vie de sa petite-fille, Michelle. En grandissant, Michelle a passé beaucoup de temps à cuisiner avec sa mère et sa grand-mère. Sa grand-mère l’accueillait toujours dans sa maison réconfortante avec des mots gentils et des câlins.

À un âge avancé, Cécile a déménagé dans une maison de retraite à deux pas de chez Michelle. Les deux femmes sont restées très proches et Michelle la visitait le plus souvent possible. Michelle a commencé à faire du bénévolat à cette maison de retraite au cours d’une période difficile de sa vie et elle s’est rendu compte qu’en plus de lui remonter le moral, ses visites égayaient les résidents.

Malgré le décès de sa grand-mère, Michelle se sent toujours attachée à la maison de retraite et aux aînés qui y résident. Elle continue à s’y rendre aussi souvent que possible afin de contribuer à embellir le quotidien des aînés en jouant au bingo avec eux et en les aidant à réaliser diverses activités.

Questions et réponses

Comment aidez-vous les résidents de la maison de retraite? Qu’est-ce qui vous pousse à faire du bénévolat là-bas?

J’aide les aînés à manger, je joue à des jeux avec eux, je cuisine et, très souvent, je ne fais qu’écouter. Ils ont tellement d’histoires intéressantes à raconter, mais peu de gens pour les entendre. Savoir que je peux ensoleiller la vie d’une personne est ce qu’il y a de plus beau dans le bénévolat.

Qu’est-ce qui vous a motivée à faire du bénévolat à la maison de retraite?

J’ai commencé à faire du bénévolat là-bas en 2013 après avoir quitté mon emploi. C’était une période difficile pour moi et, pendant au moins trois mois, j’ai été déprimée et j’ai même eu de la difficulté à sortir de la maison. Un bon jour la coordonnatrice d’événements de la maison de retraite de ma grand-mère m’a demandé si je voulais l’aider à planifier les activités de Noël. Je crois qu’elle savait que j’avais besoin d’aide. M’entourer de gens et avoir une raison de sortir de la maison m’ont vraiment remonté le moral. J’ai pu discuter de mes problèmes avec les femmes de la maison de retraite, qui possèdent l’expérience de toute une vie. Le simple fait de savoir qu’il y avait des gens qui étaient là pour m’écouter me suffisait.

J’ai commencé à visiter la maison de retraite tous les jours pour y aider les résidents et je me suis rapidement aperçue que je me sentais mieux. En étant simplement là-bas, à discuter, à écouter, à jouer à des jeux et à aider, j’ai vraiment senti que je redevenais celle que j’étais avant. Ces vieilles dames m’ont sauvé la vie et maintenant j’apporte un peu de joie dans la leur. J’ai tissé des liens spéciaux avec elles.

J’ai perdu plusieurs de mes nouvelles amies depuis, y compris ma grand-mère, mais j’ai appris des leçons de vie importantes. Je leur en serai toujours reconnaissante.

Envoyer des commentaires

Voir toutes les histoires

Cliquez ici